Construire et embellir de prestigieux édifices : Palais privés, plongée au cœur d’un art de vivre inégalé

Avec l’arrivée de nouvelles familles de marchands et banquiers, une concurrence inédite s’installe en ville pour rendre encore plus magnifiques les résidences vénitiennes. L’ancien terme de Ca’ (pour Casa) est abandonné et ce ne sont que Palais, ornés de fresques et décors de stucs et d’or. L’époque d’une insolente insouciance, un art de vivre inégalé.